Cadre de vie

Circulation sur le quai

Proposé par Julien à l'adresse 15-17 Quai des Bateliers, Strasbourg

Le quai des bateliers est un site exceptionnel qui n’a jamais été mis en valeur. L’étroitesse de la voie, l’importance de la circulation automobile et de la circulation des bus CTS, les emplacements de stationnement et la faible largeur du trottoir du côté des immeubles dévalorisent malheureusement ce site, qui devrait être un lieu de promenade privilégié et une zone touristique et commerciale majeure de la Ville de Strasbourg.
La vue sur la façade du palais des Rohan (avec perspective sur la cathédrale), pourtant magnifique, passe au second plan derrière la circulation automobile.
C’est toute la zone depuis la place du corbeau jusqu’à la rue de Zurich qui souffre de la présence exagérée et exclusive de la circulation automobile.
Il faut donc remettre les choses dans le bon ordre pour améliorer la qualité de vie et l’attractivité touristique et commercial du site.
L’automobile doit passer derrière la mise en valeur du site.
A cet effet il me semble indispensable de supprimer les emplacements de stationnement dont la présence est inadapté à l’étroitesse de la voie.
Il faut réfléchir à un aménagement de la circulation pour restreindre celle-ci (circulation à sens unique, déviation de la circulation vers l’axe parallèle de la rue des orphelins, qui est une voie très large, ou autre).
La largeur gagnée sur la voie permettra de créer de larges allées de circulation piétonnes et cyclistes, d’implanter des terrasses attractives pour les habitants et les touristes, de redonner vie aux commerces, y compris aux commerces de la rue Sainte Madeleine qui ont peine à survivre, de créer une connexion entre les quartiers centraux et la Krutenau, de rendre le centre ville plus homogène et de mettre en valeur sa diversité.
Afin de rendre le quai encore plus agréable et attirant pour les piétons, les barrières donnant sur l’Ill pourraient être reculés en bordure des murs du canal de façon à ce que les zones vertes soient aménagés en zone de promenade.
Une ou deux péniches terrasses / restaurant pourraient aussi être amarrées le long du quai si c’est techniquement possible.
La place de la circulation automobile sur la place du corbeau devrait aussi être restreinte pour amener les touristes à dévier du chemin trop évident qui les amène vers le centre-cille via la rue du vieux marché aux poissons.
Un parcours alternatif devrait exister et être fléché les amenant vers le quai des bateliers pour rejoindre le centre ville et la cathédrale par la rue du bains aux roses.
La réalisation de ces aménagements amènera tout naturellement les habitants à se réapproprier le site sans que de plus amples aménagements soient nécessaires,

1 commentaire sur “Circulation sur le quai”

  1. Les villes ne sont pas des parcs de loisir. Elles se sont constituées pour des raisons pratiques, notamment pour favoriser le travail de leurs habitants. Et pour travailler il faut souvent circuler, et l’automobile reste le moyen le plus fiable pour les déplacements professionnels dans le cadre d’une activité contraignante.
    Certes travailler dans une vie agréable permet de contribuer à la prospérité de son entourage de façon plaisante, mais l’agrément est évidemment subordonné au travail. D’ailleurs en fin de compte l’agrément se paie.
    Donc, quand l’auteur du post ci-dessus dit : »L’automobile doit passer derrière la mise en valeur du site » je suis en désaccord. Strasbourg doit rester une ville active, donc accessible aux déplacements en automobile, et ne doit pas devenir un couteux jardin public.

Laisser un commentaire